Vous êtes ici : Accueil » Les actualités » Les internes dans l’épidémie du Covid-19 et le confinement

Les internes dans l’épidémie du Covid-19 et le confinement

Information prise sur le vif par notre Président auprès des deux co-présidents du syndicat des internes en pharmacie de Lyon (SIPHL) : Claire Hemery (Pharmacie Hospitalière) et Xavier Vanhoye (Biologie Médicale) l’un et l’autre représentants le SIPHL au Conseil d’administration de l’AIAIPHL

Les internes membres du bureau du SIPHL sont restés en contact et furent très actifs en cette période de confinement. Ils faisaient de fréquentes réunions sécurisées car les informations étaient nombreuses, par visio-conférences grâce à l’application Zoom sur Internet.

BIOLOGIE MÉDICALE
Les internes en biologie médicale tournaient par équipes restreintes, une partie des internes restant en réserve (système utilisé pour de nombreux postes hospitaliers en France ou à l’étranger dans diverses spécialités : infirmiers, manipulateurs radio…) pour ne pas exposer l’ensemble du personnel spécialisé en même temps. Les postes d’internes sur les activités de routine étaient maintenus au minimum.
A l’hôpital de la Croix-Rousse, dans l’Institut des agents infectieux, une chaine d’analyse dédiée à la recherche du COVID-19 par PCR et fonctionnant jour et nuit, a été créée en supplément des autres chaînes de PCR.
A Lyon en général, on observe un retour lent de l’activité de biologie à la normale, toutes les activités spécialisées hors COVID-19 ayant été suspendues ou fortement réduites.

PHARMACIE HOSPITALIERE
Il y a eu un peu moins de changements dans le travail des internes en Pharmacie Hospitalière. En effet, de nombreux services médicaux de routine ayant été fermés, l’activité de routine, comme la validation des ordonnances avant dispensation des médicaments a fortement baissé. Les internes n’allaient plus dans les services médicaux qui leur étaient affectés.
Les activités des internes étaient orientées vers la routine et surtout les gardes, ainsi les internes en sections recherche ou industrie étaient basculés sur celles-ci.
Quatre activités nouvelles leur ont été demandées :
 Un interne et un pharmacien hospitalier ont été réservés à la vérification des lots de masques provenant de diverses origines pour leur conformité aux normes CE.
 Plusieurs internes ont été affectés à la fabrication des gels hydro-alcooliques, non disponibles chez les fournisseurs.
 Les internes ont la gestion et surveillance des ruptures d’approvisionnement des matériels utilisés pour ventiler les patients atteint de COVID-19, des anesthésiques généraux, en particulier.

    

 

Document(s) en pièce jointe

Doc 1
[87.5 ko]

 AIAIPHL, l'association des internes et anciens internes en pharmacie des hôpitaux de Lyon ›› En Haut  ›› Plan  ›› Mentions légales  |   © AIAIPHL, Association des Internes et Anciens Internes en Pharmacie des Hôpitaux de Lyon - Rhône © Site créé par  Auteur site Claude Colonna